Vous est-il déjà arrivé … ?

d’avoir le sentiment
– de travailler dans la précipitation ?
– de craindre de manquer une information importante, noyée dans la masse ?
– de manquer de temps ?
– de ne plus parvenir à traiter convenablement les sujets de fond ?
– de ne pas pouvoir vous libérer l’esprit ?

Aujourd’hui chacun est confronté quotidiennement à ce type de nuisances.
Est-ce pour autant une fatalité inhérente au mode de travail actuel ?



2h par jour à gérer ses emails

une dégradation progressive et sournoise

A l’origine, les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication, dont en particulier l’email) ont simplifié le travail tout en offrant de nouvelles fonctionnalités séduisantes mais aussi très performantes.
Le mode de travail évolue alors vers davantage d’interactions avec des interlocuteurs de plus en plus nombreux. De sorte que la multiplication des échanges atteint des volumes inimaginables auparavant : 60 mails reçus par jour est désormais une moyenne basse.
L’outil de communication devient un facteur de stress : par peur de laisser passer une information importante qui pourrait lui être reprochée, chacun se sent obligé de tout gérer et surtout de ne rien oublier.

une déstabilisation de l’Organisation Personnelle

Notre mode de travail est déstabilisé en profondeur. Le dictat de l’instantanéité impose des réponses immédiates ou très rapides, remettant régulièrement en cause nos priorisations d’actions.
Nous sommes donc contraints de passer sans cesse d’une tâche à l’autre, de jongler littéralement entre toutes les tâches à un rythme effréné, sans le moindre répit.
Ce changement s’immisce au plus profond du travail de chacun qu’est son Organisation Personnelle. De ce fait chacun essaye d’y faire face individuellement, sans en parler.

interrompu toutes les 12 minutes

il est urgent d’agir

Le piège de cette déstabilisation est qu’aucune Organisation Personnelle « classique » ne permet d’y faire face : planifier les activités prioritaires, gérer son temps avec des repères stables ne suffit plus … La réactivité à outrance oblige à piloter son activité autrement. Il faut sans cesse enchaîner une activité à une autre. La seule possibilité de s’en sortir : avoir l’aisance du jongleur professionnel …

Pour prévenir un enchaînement de perturbations pouvant conduire au Burn-Out, il est désormais urgent de réagir. Il s’agit pour cela de donner à chacun les clefs pour appréhender au mieux ce nouveau mode de fonctionnement.

RENFORCER SON AGILITE ORGANISATIONNELLE

Les mails font certes partie intégrante de notre travail, mais comment retrouver davantage de sérénité professionnelle,
et se libérer du poids stressant du flux quotidien ?

adopter une simple modification de technique

Notre approche consiste à donner des clefs pour appréhender différemment ces informations de manière à pouvoir en traiter davantage sans être perturbé.
En reprenant notre analogie du jonglage, dans le mode de travail actuel , alors que chacun de nous a appris à jongler avec 3 quilles, il s’agit désormais de pouvoir jongler avec 5 : au dela d’une simple impression d’accélération de rythme, il s’agit en réalité d’une technicité différente, mobilisant coordination, synchronisation, et mobilité : ce qui définit l’agilité.
Une série de techniques impossibles à mettre en oeuvre sans remise à niveau de son agilité.

une expertise éprouvée

l’Agilité Organisationnelle : notre spécialité

Depuis 2010, nous ne cessons d’étudier, tester et mettre en oeuvre des solutions pragmatiques à proposer dans différents environnements de travail pour augmenter l’agilité des organisations personnelles. Pour cela nous avons créé des méthodes analogiques telles que l’approche LDI © (Logistique de la dernière information) qui est un des fondements essentiels de notre démarche..
C’est ainsi que nous avons pu affiner la consistance de l’Agilité Organisationnelle qu’il convient de déployer aujourd’hui et la méthode pour y accéder.

des résultats immédiats et pérennes

– 71% des personnes formées ont le sentiment de moins travailler dans la précipitation
– 78 % ne craignent plus de manquer une information importante au quotidien
– 75 % ont le sentiment de moins manquer de temps
– 80 % parviennent mieux à traiter les sujets de fond
– 85 % ont le sentiment d’avoir l’esprit plus disponible qu’auparavant.

Source : le questionnaire adressé aux participants à nos formations, un mois après la session de formation.
Ces acquis pérennes traduisent bien l’opérationnalité de la méthodologie proposée.

+15% de temps en plus